Sushezi, un appareil à sushis et à makis fonctionnant tel un bazooka

Pour dégainer plus vite qu'un vrai chef

0
59
appareil à sushis Sushezi

Lorsque l’on souhaite se faire des sushis, on se prend souvent pour un vrai chef, mais le fait est que l’on ne possède pas vraiment la technique des cuisiniers japonais.

jolis makis sur une assiette
La préparation de sushis et de makis est plus difficile que ce qu’il parait

En effet, la beauté du Sushi réside non seulement dans les ingrédients choisis, mais surtout dans son façonnage et il faut posséder à la fois de bons ustensiles et de bons ingrédients afin que ses sushis soient les mieux réussis possible.

Malgré tout, même si l’on a tout ce qu’il faut, il peut nous manquer le talent pour donner la bonne forme à ses sushis et à ses makis afin qu’ils aient l’air aussi appétissants qu’au restaurant.

Même si l’art de la cuisine japonaise ne s’improvise pas, l’appareil à sushis dont nous parlons aujourd’hui permet de grandement se simplifier la tâche, car va éviter d’avoir à se servir d’un tapis en bambou.

Un bazooka à sushis pour se simplifier la cuisine

bazooka à sushi Sushezi ouvert
Les deux moitiés du Sushezi et le cylindre faisant office de piston

L’appareil à sushis de Sushezi prend la forme d’une espèce de bazooka en plastique sans BPA et constitué de deux moitiés séparables et d’un piston.

Son utilisation est très simple, puisqu’il suffit de suivre les étapes suivantes :

  • Ouvrir le bazooka à sushis
  • Remplir les deux moitiés de riz
  • Ajouter ses ingrédients au milieu
  • Fermer l’appareil
  • Faire quelques tours de piston pour tasser le riz
  • Pousser le piston et étaler sur une feuille d’algue

L’appareil à sushis et à makis de Sushezi pèse environ 200 grammes et fait une longueur de 29,5 cm pour un diamètre d’environ 6 cm, ce qui permet de créer un gros rouleau de sushi de 23 cm de long pour 4 cm de diamètre.

Une fois nos sushis ou nos makis terminés, il se nettoie facilement (au lave-vaisselle) et sèche rapidement afin de le ranger jusqu’à la prochaine fois.

Aussi bon à savoir sur le Sushezi

bazooka à sushi plein avec riz
Le riz s’installe facilement. Il ne manque plus que la garniture !

Malgré le fait que cet appareil à sushis soit plastique, le mécanisme de fermeture est solide et permet de bien tasser le riz.

Il est possible d’huiler la paroi intérieure de ce bazooka à sushis avant de mettre le riz, car cela facilite encore plus la fabrication des délicieux makis et sushis : le riz s’éjecte ainsi plus facilement sur la feuille d’algue.

Le bazooka Sushezi est livré avec un mode d’emploi en français et internet regorge de recettes originales qu’il est possible de suivre pour varier les plaisirs. De plus, il comme l’appareil est facile à nettoyer, rien n’empêche d’essayer soi-même tout type de recettes.

Où acheter le Sushezi ?

Acheter chez Amazon

L’appareil à sushis de Sushezi en vidéo

Foire aux questions

  • Q : La consistance des makis est-elle suffisante pour ne pas avoir besoin de la feuille d’algue ?
    R : Absolument
  • Q : Comment couper les sushis sans qu’ils tombent en morceaux ?
    R : Il est préférable d’utiliser un couteau très aiguisé et de l’humidifier un peu. Assurez-vous aussi de ne pas appuyer, mais de faire un mouvement de découpe.
  • Q : Le plastique du bazooka à sushis est-il sans BPA ?
    R : Oui, il est en plastique ABS
  • Q : Peut-on aussi s’en servir avec du quinoa au lieu du riz ?
    R : Cela devrait marcher, tant que vous vous assurez que le quinoa soit un peu gluant. 

Notre avis sur ce bazooka à sushis

rouleau de maki au saumon sur feuille de nori
Le résultat est parfait. Il ne reste plus qu’à rouler dans la feuille de nori

Cet appareil à makis et à sushis est un gadget de cuisine idéal pour les adorateurs de sushi souhaitant éviter la facture salée du restaurant.

De plus, c’est un moyen idéal de surprendre ses amis en préparant un repas japonais en l’espace de quelques minutes seulement.

Le Sushezi peut paraître un peu gros, mais sa taille est bien pensée pour faire suffisamment de makis et de sushis pour un apéritif de 3 ou 4 personnes.

On apprécie le fait que le plastique de cet appareil à sushis soit sans BPA et qu’il soit incroyablement facile à laver, puisqu’il suffit de le passer au lave-vaisselle.

Une chose que l’on regrette un peu est que le mode d’emploi pourrait être un peu plus explicatif. Toutefois, il faut bien garder à l’esprit que ce n’est qu’une sorte de cylindre et que son utilisation n’a rien de sorcier (vous pouvez revenir sur cette page lire nos explications ou regarder la vidéo plus haut).

Les sushis et makis obtenus sont de taille homogène et, si l’on a bien préparé son riz comme il faut, donneront vraiment l’illusion de sortir tout droit d’un vrai restaurant japonais.

Sushezi

Sushezi
8

Originalité

8/10

Utilité

8/10

Envie de posséder

8/10

Les plus

  • Solide et facile à utiliser
  • Nettoyage facile
  • Prix sympa

Les moins

  • Mode d’emploi pourrait être plus exhaustif
  • Difficile à fermer si on met trop de riz
  • Certains trouveront que les sushis et makis réalisés sont trop gros
Jeffro

Fondateur de MGN, Jeffro est un baroudeur aux multiples talents passant son temps à voyager d’un pays à l’autre. Sa grande ouverture d’esprit et son sens pratique lui permettent de découvrir une utilité à presque tout. Il est généralement trouvable en ligne, dans le café d’à côté de son nouveau lieu de domicile, ou dans une école du bout du monde en train d’enseigner l’anglais et le français.

LÂCHEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here